Test de la Xiaomi Mi Pad 3 : du bon, du classique…

Julien

À l’heure où le marché des tablettes fait grise mine, Xiaomi renouvelle tout de même son offre avec le lancement de la Xiaomi Mi Pad 3. Et heureusement quand on voit le succès rencontré par la Mi Pad 2 ! Maintenant, il nous reste à connaitre la stratégie définie par la marque pour que sa nouvelle tablette plaise aux consommateurs. A-t-elle choisi d’innover et de prendre des risques ou tout simplement d’apporter quelques améliorations à sa précédente version ? Pour m’aider à répondre à cette question, notre boutique partenaire ChinaDroid.fr m’a fourni cette Xiaomi Mi Pad 3 afin de la tester en long, en large et en travers.

Xiaomi Mi Pad 3

Fiche technique de la Xiaomi Mi Pad 3

ModèleXiaomi Mi Pad 3
Système d'exploitation MIUI 8 basé sur Android 7.0 Nougat
Processeur MediaTek MT8176 Hexa Core
GPU IMG GX6250
Batterie 6600 mAh
RAM 4 Go
ROM64 Go
Extension par Micro SD Non
Bluetooth Oui, 4.2
WiFi 802.11a/b/g/n/ac
Taille d'écran 7,9 pouces
Type d'écran IPS LCD - 2048 x 1536 pixels
Caméra frontale 5 millions de pixels
Caméra arrière 13 millions de pixels
Dimensions200.4 x 132.6 x 7 mm
Poids328 grammes
Prix (ChinaDroid.fr)239,90 €

Déballage et design

Xiaomi Mi Pad 3

La boîte de la Xiaomi Mi Pad 3 reprend le nouveau dessin introduit par celle du Xiaomi Mi6 que j’ai testé dernièrement. C’est à dire qu’elle est toute blanche avec le logo orange de la marque en son centre et dans le coin supérieur gauche la quantité de mémoire embarqué. Il faut regarder sur le côté pour voir le nom du modèle. Le déballage sera très rapide puisqu’à l’intérieur on ne trouve que la tablette (c’est déjà pas mal), le chargeur, un câble USB-C et quelques notices. Il n’y a donc malheureusement pas de protection de coque comme j’ai pu en avoir la surprise avec le Xiaomi Mi6.Xiaomi Mi Pad 3

Cette tablette Xiaomi Mi Pad 3 est sans conteste un très bel objet. Sa coque est entièrement en aluminium de bonne facture. Elle respire la robustesse et la qualité de fabrication. Mais pour ceux qui connaissent la Mi Pad 2, on ne peut pas dire qu’elle soit vraiment original ! En effet, entre la 2 et la 3, il y a très peu de différences. Seuls le port USB-C et la disparition du logo MI dans le coin supérieur gauche de la face avant peuvent les différencier. Cela ne me choque pas puisque le design est vraiment réussi. Je regretterai seulement que la vitre à l’avant ne soit pas 2,5D avec des bords légèrement arrondis ce qui rendrait la tablette encore plus agréable à prendre en main.

Sur la coque, nous retrouvons le capteur photo principal dans le coin supérieur gauche et le logo de la marque en son centre. En bas, nous apercevons deux hauts parleurs dont je vous reparlerai un peu plus loin.

Xiaomi Mi Pad 3

La face possède sous son écran de 7,9 pouces 3 touches capacitives rétro éclairées. Au dessus, le capteur photo frontal se positionne au centre tandis que la Led de notification prend place à droite. On retrouve également un capteur de luminosité.

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Les tranches arborent en haut une prise casque 3,5 mm, en bas le port USB-C, à droite les boutons power et volumes et à gauche… rien !

La prise en main de la Xiaomi Mi Pad 3 est vraiment excellente. Ce format de 7,9 pouces me convient à merveille. Au delà de cette taille, je préfère m’orienter vers un notebook. La tablette tient dans une main et elle est donc très facile à utiliser. De plus, du fait qu’elle soit relativement compacte, elle est aisément transportable.

L’écran de la Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3

L’écran qui équipe cette Xiaomi Mi Pad 3 est un LCD IPS de 7,9 pouces avec une résolution Retina de 1536 x 2048 pixels, ce qui offre une densité d’environ 326 ppi. La surface occupée par la dalle est d’à peu près 71,8%. L’écran ne souffre d’aucun reproche. Parfaitement lumineux, même pour un usage extérieur, l’écran offre de belles couleurs avec des contrastes assez élevés. Les angles de vision sont vraiment excellents. Les bordures ont une taille assez contenue et les rendre plus fines seraient une erreur. Elles permettent une utilisation assez aisée de la tablette sans que nos doigts viennent interagir par erreur avec l’écran.

Xiaomi Mi Pad 3

L’écran est au format 4/3 et j’approuve également ce choix. Cela est parfaitement adapté à une utilisation quotidienne, pour le surf sur internet, la lecture des mails et même pour les jeux. Il n’y a que pour la lecture de vidéos en 16/9 où l’on se retrouve avec de grosses bandes noires et rend la surface utile de l’écran nettement diminuée.

Xiaomi Mi Pad 3

La partie sonore est également excellente pour ce type de produit. La tablette est dotée de deux hauts-parleur situés sur la partie basse de la coque. Cette position est bien pensée car sur les tranches, comme sur l’Ipad, nos doigts peuvent venir obstruer le son. L’audio possède des basses, des aigues et des médiums bien restitués et bien répartis.  La Xiaomi Mi Pad 3 assume très bien son côté multimédia et c’est tant mieux ! Finalement, la marque nous prouve et nous confirme son savoir faire au niveau de l’audio. Dommage qu’elle ne mette pas tout son talent également au profit de ses smartphones…

MIUI 8 et Androïd 7.0 Nougat

https://www.chinadroid.fr/https://www.chinadroid.fr/https://www.chinadroid.fr/

On retrouve avec plaisir la surcouche MIUI 8 qui est basée cette fois sur Androïd 7.0 Nougat. Cette OS correspond très bien à la taille de l’écran. Certains pourraient regretter que la Xiaomi Mi Pad 3 ne possède pas le dual boot pour l’utiliser sous Windows. Mais selon moi, l’OS de Microsoft n’est pas adapté à du 7,9 pouces.

https://www.chinadroid.fr/https://www.chinadroid.fr/https://www.chinadroid.fr/

La Xiaomi Mi Pad 3 que m’a prêtée la boutique ChinaDroid.fr possède une version de MIUI traduite intégrant le français et le Playstore. Mais elle est également disponible avec la ROM d’origine anglais/chinois disposant des mises à jour. Le store de Google est très facilement installable et vous pouvez avoir toutes vos applications en français grâce à « morelocale 2 ».

Pour en revenir à mon test, MIUI 8 s’est montrée très fluide et réactive. Je n’ai encore une fois rencontré aucun soucis avec la surcouche de Xiaomi. Par contre, je regrette l’absence de l’application Thèmes. La personnalisation est une force de MIUI et c’est regrettable de ne pas avoir la possibilité de modifier le thème. De plus, dans cette version de MIUI, la tablette ne possède pas non plus le Mi Store qui m’aurait sans doute permis de télécharger cette appli. Peut-être n’y a-t-il tout simplement pas de thèmes adaptés au format de la tablette ?

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Comme beaucoup de smartphones, la tablette Xiaomi Mi Pad 3 est doté d’un assistant tactile. Lorsque vous l’activez, un bouton virtuel s’affiche en transparence sur l’écran. Il permet d’avoir accès aux raccourcis de votre choix puisqu’il est parfaitement personnalisable. Je n’avais jamais trouvé son utilité sur un smartphone mais sur la tablette je l’ai trouvé très pratique et fonctionnel.

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

La tablette est dotée d’une Led de notification de couleur blanche. Je la trouve très sobre et classe mais il semble que Xiaomi ait définitivement abandonné la Led multi couleur et personnalisable. Certes moins esthétique, elle avait au moins l’avantage d’être très pratique. D’un simple coup d’oeil, elle permettait d’identifier le type de notification reçu sans avoir à allumer l’écran. Pour le contrôle de l’écran, la tablette dispose de 3 touches capacitives rétroéclairées. Elles sont personnalisables mais je regrette seulement leur aspect un peu vieillot.

Le fait que MIUI soit désormais basée sur Androïd 7.0 Nougat n’apporte finalement rien à moins que quelque chose m’ait échappé. Si vous avez remarqué des nouveautés, indiquez les moi en commentaire en bas de ce test. En tout cas, je suis impatient de découvrir MIUI 9 qui devrait bientôt arriver !

Performances de la tablette

Xiaomi a délaissé Intel qui équipait la Mi Pad 2 pour intégrer une puce Mediatek MT8176 à la Mi Pad 3. Cette dernière est doté de 3 cœurs  A53 cadencés à 1,7 GHz et de 3 A72 à 2,1 GHz. Le GPU est un PowerVR GX6250. Le processeur est assisté de 4 Go de RAM et de 64 Go de stockage interne. Je regrette qu’il n’y ait pas de version 128 Go d’autant plus qu’il n’est pas possible de rajouter une carte micro SD.

Xiaomi Mi Pad 3

La tablette obtient un peu plus de 83000 points sur Antutu, ce qui est à peine plus que la Mi Pad 2 avec 77666 points. Ce score est tout à fait honorable et je regrette que Xiaomi n’ait pas cherché à la booster un peu plus. En effet, même si la tablette s’est montrée fluide et réactive, elle atteint vite ses limites dans les jeux vidéos tels que Asphalt 8 par exemple. Elle s’est mise à chauffer et des ralentissements sont apparus. Cela ne m’a pas empêché de jouer mais avoir une tablette qui aurait obtenu au moins 100000 points n’aurait pas été du luxe.

L’autonomie

Xiaomi Mi Pad 3

Tandis que la Mi Pad 2 intégrait une batterie de 6190 mAh, celle de la Xiaomi Mi Pad 3 offre une capacité de 6600 mAh sans pour autant augmenter l’épaisseur de l’appareil qui reste à 7 mm. La marque annonce 867 heures en veille et 12 heures en multimédia. Pour ma part, avec mon utilisation, j’évalue l’autonomie à une petite dizaine d’heures entre vidéos, jeux, mails, surf et téléchargement d’applis. Lors de mon test d’une heure de vidéo sur Youtube, la Xiaomi Mi Pad 3 se place très bien avec une perte de seulement 11%.

La tablette est livré avec un chargeur 5V-2A qui permet de la recharger assez rapidement. La charge est très régulière avec 16% toutes les demi heures…

  • 15 mn = 8%
  • 30 mn = 16%
  • 1h00 = 32%
  • 2h00 = 64%
  • 3h00 = 96%
  • 3h08 = 100%

Prendre des photos avec la Xiaomi Mi Pad 3 ?

Je risque de décevoir celles et ceux qui compter acheter la Xiaomi Mi Pad 3 pour s’en servir comme appareil photo. Xiaomi ne s’est clairement pas attardé sur cette fonction. Bien sûr, je plaisante car ce n’est pas vraiment ce qu’on demande à une tablette même si ce n’est pas rare de voir des touristes l’utiliser pour immortaliser des souvenirs…

À l’arrière, on retrouve donc un capteur photo de 13 mpx avec une ouverture f/2.2. Il ne possède malheureusement pas de flash ce qui aurait pu être un plus. Je ne vais pas tourner autour du pot, la partie photo ne m’a guère enthousiasmé ! La qualité des clichés est moyenne. Cela manque de détails, les couleurs sont pâles et les photos ont tendance à être surexposées. De plus le logiciel photo est réduit à sa plus simple expression. Il n’y a aucun mode de prise de vue disponible (pas de HDR, pas de macro, pas de réglages manuel…). Vous avez seulement la possibilité d’appliquer des filtres. Bref, pour résumer, l’appareil photo n’est là que pour partager des clichés sur les réseaux sociaux et rien d’autre !

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Finalement, c’est le capteur photo frontal qui s’en sort le mieux. Il prend des photos en 5 mpx avec une ouverture f/2.0 que je trouve de meilleures qualités.

Xiaomi Mi Pad 3Xiaomi Mi Pad 3

Prix et disponibilité de la Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3

La tablette Xiaomi est disponible à la vente dans notre boutique partenaire ChinaDroid.fr au tarif de 229,90 €. Vous pourrez choisir entre une ROM traduite comprenant le Google Play et la ROM d’origine Anglais / Chinois.

Mon avis sur la Xiaomi Mi Pad 3

Xiaomi Mi Pad 3Mon avis est assez partagé sur cette Xiaomi Mi Pad 3. Avant sa sortie, les rumeurs nous laissaient envisager une tablette haut de gamme qui offriraient d’excellentes performances. Au lieu de cela, Xiaomi s’est « contentée » d’améliorer par petites touches sa Mi Pad 2. Alors, oui, j’aurais aimé une tablette offrant des qualités bien meilleures avec un design retravaillé et plus moderne. Mais bien sûr, cela aurait eu un impact sur le tarif de la tablette. Car sa véritable force est bien là, son prix ! Pour 229,90 € (chez ChinaDroid.fr), on bénéficie tout de même d’un appareil tout en aluminium de qualité, doté d’un très bel écran et de bonnes performances. Elle est parfaite pour un usage multimédia (vidéo, musique, surf internet) et son format offre une excellente prise en main. Il n’y a que lors des cessions de jeux vidéo où elle montrera ses limites. Je ne parle pas de l’appareil photo qui est à oublier. Pour conclure, je vous conseille bien évidemment cette tablette (sauf si vous avez déjà la Mi Pad 2) qui vous offrira entière satisfaction et j’espère que Xiaomi, la prochaine fois, lancera deux tablettes : l’une offrant un excellent rapport qualité / prix (comme c’est le cas avec la Mi Pad 3) et une seconde surboostée qui ravira les gamers et les plus exigeant !

Ce que j’ai aimé

  • Le design, classique mais réussi
  • Le format de la tablette
  • L’écran
  • L’audio
  • Le prix
  • MIUI

Ce que j’ai moins apprécié

  • L’appareil photo principal
  • L’absence de bord 2,5D sur l’écran
  • L’absence de l’application Thèmes
  • Les performances un peu juste pour les jeux
  • Pas de slot micro SD

Test vidéo de la tablette Xiaomi Mi Pad 3

Review

7.1
Sommaire:
Design - 8
Ecran - 8
Logiciel - 8
Performances - 6
Camera - 4
Autonomie - 7
Prix - 9

Avis global 8.0 (1 votes).

Test de la Xiaomi Mi Pad 3 : du bon, du classique… 3.8 5 2

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Julienpatouille73 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
patouille73
Invité
patouille73

Merci pour le test , un bon produit qu’on trouve souvent pour moins de 200 €.

Par contre sur tous les autres sites ont déplorent l’absence de GPS….
Y a t il un autre modèle équipé ?

Julien
Invité
Julien

Bonjour, pour le GPS, il s’agit d’une erreur de ma part.
Il y a des fabricants tels que Lenovo, Huawei, Sony, Samsung… qui proposent des tablettes intégrant une puce GPS.
Bien cordialement, Julien.