Le Meizu 16 et 16 Plus officiels : Le Flagship de l’année ?

Le Meizu 16 et 16 Plus officiels : Le Flagship de l’année ?
4.7 (93.85%) 13 votes

Comme promis, j’avais coché la date du 08 Août 2018 pour enfin découvrir la série des Meizu 16. Je pense que cette date n’avait pas été choisie par hasard vu le nombre de 8 qu’il y a ! En effet vous n’êtes pas sans savoir désormais que le 8 est un chiffre porte bonheur en Chine. En tout cas, moi, je souhaite beaucoup de réussites à Meizu avec ses nouveaux smartphones car ce Meizu 16 m’a carrément tapé dans l’œil et je pense que je ne vais pas être le seul !

meizu 16

Je ne vais pas recommencer avec le même discours en disant qu’aujourd’hui les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour présenter des smartphones quasiment Full Borderless. Les derniers exemples en date sont les Vivo Nex et Oppo Find X qui ont pris une longueur d’avance à ce niveau mais qui ne sont pas irréprochables. On peut déjà également citer le Xiaomi Mi Mix 3 qui arrivera prochainement et qui pourrait devenir la nouvelle référence en Full Borderless. Pour en revenir sur le Oppo et le Vivo, on peut les considérer aujourd’hui comme des smartphones exceptionnels qui préfigurent le mobile de demain. Mais trop concentrés sur l’innovation et le ratio de taille, les deux constructeurs ont fait l’impasse sur certains points qui peuvent nuire à l’expérience utilisateur.

Dans ce contexte, les Meizu 16 et 16 Plus débarquent avec beaucoup d’arguments. Quand on lit leurs fiches technique, on ne peut que se rendre compte que chaque détail a été pensé et réfléchi afin de proposer le mobile le plus abouti qu’il soit. Rien n’a été laissé au hasard et sur le papier, on tient certainement le flagship de 2018 ! Reste la grande interrogation d’une sortie en Europe avec la B20 et ROM Global… mais pour ça, il faudra patienter car aucune info à ce sujet n’a été divulguée…

Un design symétrique proche de la perfection !

meizu 16

Les Meizu 16 et 16 Plus (seules la taille et la batterie différent) présentent un design sobre, simple et tout en rondeur. Le dos est composé de verre composé de 7 couches de strat lui garantissant brillance et solidité. Le double capteur photo se positionne en haut au centre, dans un soucis de symétrie comme on le verra avec la face avant. En dessous du module, on retrouve le fameux cercle de Led. L’arrière est courbé pour assurer une prise en main confortable mais qui rendra certainement l’appareil assez glissant. Le cadre, également tout en rondeur, est quant à lui tout en aluminium.meizu 16

Attardons nous à présent sur la face avant. On note de suite que Meizu n’a pas souhaité obtenir un design complètement Full Borderless en conservant des bordures haute et basse rappelant légèrement les Samsung Galaxy S9. La marque a justifié ce choix pour l’intégration des différents capteurs. Pourtant, les Meizu 16 offre un ratio de taille de 91,18% ce qui est une très belle perf, surtout si on le compare au Vivo Nex avec ses 91,24% ! Meizu va encore plus loin en proposant ainsi un smartphone le plus fin du marché étant doté d’un capteur d’empreintes digitales sous l’écran. Il ne mesure en effet que 7,3 mm d’épaisseur, un exploit et est également le plus léger dans cette catégorie avec seulement 152 grammes ! Toujours à titre de comparaison, le Vivo Nex mesure 8 mm pour 199 grammes et le Oppo Find X 9,3 mm pour 186 grammes !

Deux smartphones, deux tailles d’écran

meizu 16

Meizu nous a présenté hier deux smartphones, les Meizu 16 et 16 Plus. Ils sont quasiment identiques et n’ont finalement que deux différences. La première est de taille, si je puis me permettre, car elle concerne la diagonale de la dalle. Le Meizu 16 offre un écran de 6 pouces contre 6,5 pour le Meizu 16 Plus. La seconde est cette fois dans la capacité de la batterie, 3010 mAh pour le plus petit et 3640 pour son grand frère. Cela peut paraître un peu juste, surtout pour le Meizu 16, mais cela n’est plus trop significatif. Si on additionne les progrès effectués sur les processeurs, la présence de ROMs intelligentes et l’utilisation de l’AMOLED, nos smartphones ont une durée d’utilisation beaucoup plus importante qu’auparavant sans pour autant augmenter la taille de la batterie.

On retrouve donc sur ces deux modèles une dalle Super AMOLED en Full HD+. On a de toute façon aujourd’hui du mal à concevoir qu’un flagship puisse se contenter d’un LCD. Ce choix de l’AMOLED s’explique aussi par le fait que le fabricant ait inséré un capteur d’empreintes digitales en dessous de l’écran. Meizu assure avoir beaucoup travaillé sur ce composant afin de garantir une vitesse de déverrouillage de 0,25 secondes pour un taux de réussite de 99,12%. Ceci est de très bonne augure car pour avoir testé celui du Vivo Nex S, je ne suis pour l’instant pas convaincu par ce type de lecteur.

Des caractéristiques premium pour les Meizu 16

meizu 16

Nous sommes bien entendu sur des modèles haut de gamme, il est donc logique qu’on retrouve des spécifications de haute volée. Mais là encore, Meizu n’a pas fait dans la demi mesure ! Le processeur intégré aux smartphones est tout simplement le Qualcomm Snapdragon 845, comme sur tous les appareils haut de gamme actuels mais il faut savoir que c’est une première pour la marque. Jusqu’à maintenant, les appareils les plus évolués tournaient avec un Mediatek ou un Exynos de Samsung. Le fait que l’on retrouve un Qualcomm va certainement attirer plus de regards auprès du grand public. Le processeur s’offre ici le luxe de se faire épauler par un système de refroidissement liquide qui lui évitera toute surchauffe, de conserver une excellent e fluidité même dans les pires utilisations et également une meilleure longévité. Cela est également de bonne augure pour les utilisateurs qui recherchent un smartphone doué pour les jeux vidéos. À savoir que Meizu a créé un laboratoire en partenariat avec éditeurs de jeux vidéos chinois tels que Tencent et NetEase afin de les optimiser au mieux pour ses nouveaux appareils. Les initiés apprécieront !

Côté photo, là aussi nous ne devrions pas être déçu. À l’avant trône un capteur de 20 mpx possédant la fonction ArcSoft Beauty ainsi que le mode portrait permettant d’obtenir des selfies avec un effet Bokeh. À l’arrière le dual caméra intègre un premier capteur Sony IMX380 de 12 mpx et un second Sony IMX350 de 20 mpx. Cela devrait assurer des clichés de très bonne qualité même dans des conditions de basse luminosité. D’autant plus que l’on peut noter la présence d’un stabilisateur optique sur 4 axes, d’un déclencheur rapide avec seulement 0,4 secondes et de l’assistance d’une Intelligence Artificielle.

meizu 16

Les Meizu 16 et 16 Plus seront animés par Flyme 7. Cette surcouche n’a pas les faveurs du grand public et est souvent critiqué. Mais comme nous pouvons voir les gros efforts qu’ont été faits par Meizu sur ses nouveaux modèles, on peut imaginer que le nouveau Flyme suive cette volonté de reconstruction et de nouveauté. En tout cas, personnellement, j’ai hâte de découvrir cette nouvelle version ! Flyme 7 intègre le bouton virtuel Super Mback sous forme d’un petit trait en bas de l’écran. Pour rappel, le bouton physique MBack faisait la particularité de Meizu et je le trouvais pratique et judicieux car il permettait de contrôler le smartphone avec un seul bouton. Design Full Screen oblige, il est désormais remplacé par un bouton virtuel qui offre le même principe de fonctionnement. Flyme 7 sera assisté de OneMind AI qui analysera en permanence votre utilisation pour optimiser au mieux le smartphone en terme de performances, de consommation d’énergie et mais également pour rendre son fonctionnement plus intuitif. Pour finir ,les Meizu 16 et 16 Plus intègrent le WiFi dual band 2×2 MIMO, la LTE 4×4 MIMO, le Bluetooth 5.0, le support du Qualcomm aptx et enfin le Sony LDAC pour l’audio sans fil.

Tarifs et disponibilité des Meizu 16 et 16 Plus

Jusqu’au bout, vous allez vous rendre compte que Meizu n’a rien laissé au hasard. C’est bien beau de mettre ce qu’il y a de mieux dans un smartphone, mais si c’est pour le sortir à des tarifs exorbitant comme c’est un peu le cas chez la concurrence, ce n’est pas la peine. Et bien non, les Meizu 16 et 16 Plus ne seront pas hors de prix, bien au contraire ! Voici les tarifs qui seront pratiqués en Chine :

Meizu 16 :
  • 6/64 Go = 341€ HT
  • 6/128 Go = 379€ HT
  • 8/128 Go = 417€ HT
Meizu 16 Plus :
  • 6/128 Go = 404€ HT
  • 8/128 Go = 442€ HT
  • 8/256 Go = 505€ HT

Des tarifs bien attractifs en somme et qui laissent rêveur. En écrivant cet article, je suis involontairement tombé sous le charme de ce Meizu 16, mais c’était déjà un peu le cas avec les précédentes rumeurs. Bien sûr, tout cela serait encore mieux si nous pouvions espérer une version Global avec au moins le support de la B20 et une ROM traduite incluant les services Google. Moi j’ai envie d’y croire et espère sincèrement ne pas être déçu… Pour ceux qui sont prêts à franchir le pas, les smartphones seront en vente en Chine dès le 20 Août prochain ! Qui est sous le charme des Meizu 16 et 16 Plus ???